Psychologue - Psychothérapeute
Psychanalyste Active Intégrative

L'Adulte Senior

L'avancée en âge n'est pas un long fleuve tranquille... Elle s'accompagne souvent de pertes multiples. Cependant, on peut également travailler pour le "bien vieillir". Quand l'âge avance, les raisons de se faire accompagner sont multiples: 

Pourquoi consulter ?

  • Se faire accompagner dans la maladie neuro-dégénérative Alzheimer ou apparentée (accompagnement psychologique du malade et/ou de son aidant, ses proches, information/formation/conseil, mise en place d'activité/atelier...). Parce que la vie avec la maladie neuro-dégénérative (Alzheimer, Parkinson, Maladie à Corps de Lewy, Maladie de Huntington...) est extrêmement compliquée physiquement, matériellement et psychologiquement pour les malades, les aidants et les proches. Parce quelle s'accompagne de multiples pertes (autonomie fonctionnelle, relationnelles, psychiques...), l'acceptation est un cheminement difficile, dans lequel je vous accompagne.

  • Face à la crainte de la maladie neuro-dégénérative (Alzheimer et maladie apparentées) et aux troubles de mémoires, du langage, de l'attention ou de l'orientation spatio-temporelle, le bilan d'évaluation neuro-cognitif permet une "photograhie" de votre fonctionnement cognitif (mnésique, langagier, comportemental et spatio-temporel). Il permettra par la suite la mise en place de thérapie appropriée et de mesurer une évolution. Parce qu'il faut parfois se rassurer, se renseigner, vers un diagnostic afin de mettre en place un accompagnement adapté.

  • Préparation et passage à la retraite. Parce que la retraite peut être accompagné de questionnements, d'inquiétude et d'anxiété, elle se prépare. 

  • Vieillissement réussi. Parce que c'est possible de se faire accompagner, pour mettre en place les bonnes attitudes et travailler l'anxiété qui accompagne souvent l'avancée en âge.

  • Sentiment de solitude et d'isolement. Se faire accompagner face à cette solitude ressentie particulièrement difficile dans l'avancée en âge, parce qu'elle s'accompagne souvent d'angoisse, de tristesse et de dépression.

  • Vivre avec la maladie ( soi et accompagnant). Etre accompagner dans ses difficultés, dans l'acceptation des pertes (physiques), dans l'anxiété générée par la peur de la souffrance de la perte ou de la mort.

  • Perte d'autonomie. Travailler l'autonomie fonctionnelle et conserver l'autonomie décisionnelle jusqu'au bout de la vie.

  • Troubles somatiques et douleurs. Afin d'apaiser les douleurs je vous accompagne par différentes techniques.

  • Gestion des pertes et des deuils. Pour que la vie continue sans oublier. Le deuil est un travail d'acceptation et surtout pas d'oubli.

  • Troubles du sommeil et de l'appétit

  • La fin de vie (les peurs, les directives anticipées...). En parler, préparer, pour apaiser son angoisse et celle de ses proches

  • ...